L'origine de Polifile

Polifile permet de créer des livres numériques. Il part du constat que les systèmes automatiques de changement de format ne laissent pas toute leur place au typographe et à l'éditeur pour gérer au mieux les contraintes et possibilités du format epub. De même que l'idée ne viendrait à aucun professionnel de créer un site web en utilisant la fonction « enregistrer sous : HTML » de son traitement de texte, nous sommes convaincus qu'il faut un outil d'édition pour les livres numériques qui puisse donner la main à l'éditeur.

C'est dans cette importance à nos yeux de la typographie qu'il faut chercher l'origine du nom Polifile. Il renvoie au « Songe de Poliphile », un livre attribué à Francesco Colonna qui a été imprimé par Alde Manuce. Ce livre, chef d'œuvre littéraire et prouesse typographique, marque un tournant pour l'édition et la typographie. Hommage à l'antiquité, il incarne l'Esprit de la Renaissance. On le considère souvent comme le premier livre imprimé qui se libère de l'imitation des manuscrits. Le caractère utilisé est un romain très éloigné de l'écriture cursive. La présentation donne à chaque page une forme différente, ajoutant des images et des annotations. Enfin, ce fut le premier livre imprimé à mélanger les caractères exprimant diverses écritures (latin, grec, hébreu, arabe). Comme le dit l'excellent article de Wikipédia consacré à ce livre : « L'impression générale qui se dégage est celle d'un texte éminemment moderne, et l'on sent une vraie maîtrise technique de bout en bout : illustrations remarquables, clarté typographique, souplesse de la composition. ».

Nous souhaitons que la typographie et l'art de l'édition persistent dans le domaine du livre numérique. Et avec Polifile nous essayons de partager avec tous ce goût de l'artisanat littéraire.

Cette histoire doit aussi vous inciter à prononcer Polifile avec des « i » tout simplement. Ce choix n'a rien à voir avec des termes informatiques. Quoique...